Qui attendons-nous au juste ?

"Dieu" est nommé douze fois, si j’ai bien compté, dans le bref passage du prophète Baruc que nous entendons en première lecture aujourd’hui. C’est lui, en personne, qui ramène ses enfants à Jérusalem, les portant en triomphe comme sur un trône royal, lui encore qui « conduira Israël dans la joie, à la lumière de sa gloire, avec sa miséricorde et sa justice ». Les attentes du peuple élu au cours de l’histoire de l’Alliance et de ses vicissitudes sont diverses et multiples : le Messie, bien sûr, mais royal ou sacerdotal, ou encore prophétique, le prophète comme Moïse, le Serviteur du livre d’Isaïe… Nous les voyons toutes converger en la personne de
Jésus, y compris celle de Dieu en personne, par-dessus tout.

Ainsi, le Credo ne se contente pas d’énoncer qu’il est "Dieu, né de Dieu", mais il ajoute qu’il est "consubstantiel au Père". C’est du moins la nouvelle traduction française de l’original latin, choisie pour sa proximité avec le "consusbtantialem Patri" qu’il s’agit de rendre plus fidèlement que ne le faisait "de même nature que le Père". Pour résumer la discussion théologique en cause, la formule "de même nature" pourrait se comprendre comme une similitude sans coïncidence : Jésus serait Dieu comme le Père l’est ; alors qu’il est un seul et même Dieu avec le Père. Autrement dit, nous n’adorons pas deux Dieux, ni Trois, mais bien le Dieu UN, Père, Fils et Esprit Saint.

Nous pouvons être déconcertés par ce type de raisonnements, troublés par les questions soulevées, rebutés par ce mot rugueux de "consubstantiel", perplexes devant la convocation de systèmes philosophiques datés et particuliers pour énoncer notre foi vivante et féconde. Acceptons pourtant que ce travail de langage soit nécessaire à l’articulation du mystère, fait pour être communiqué et compris en toutes langues jusqu’à la fin du monde ; bien que, ou justement parce que, il reste vertigineux pour toute pensée humaine, mais recevable toujours par les petits dans l’amour. Soyons de ces petits de Dieu qui l’appellent à venir en personne combler toutes leurs attentes.
Père Marc Lambret

Contact express