Imprimer cette page

Mystère Lumineux

Comme des taches claires dansant au sol sous les frondaisons de printemps agitées par le vent, les mystères lumineux dissipent pour nous çà et là l’obscurité du monde. Introduits dans le rosaire par le saint pape Jean-Paul II, ils sont centrés sur la prédication du Royaume dont nous entendons aujourd’hui un éminent exemple avec deux petites paraboles dont la première est propre à Marc, tandis que la seconde, reprise par Matthieu et Luc, est devenue très célèbre. Pour l’évoquer, il suffit de parler du "grain de sénevé", comme on disait naguère ; mais qu’il soit devenu une graine de moutarde ne change rien au fond de l’affaire.

Pour actualiser cette comparaison tirée de la vie rurale et potagère du temps de Jésus, nous pourrions être tentés de lui donner un équivalent résolument moderne, plus proches des réalités de notre époque. Que diriez-vous de comparer le Royaume à une start-up démarrée dans un garage et devenue une multinationale dominante dont les produits inondent entreprises et foyers branchés, et qui ne craignent pas de confier leurs données personnelles au "Nuage" ? Ce n’est pas que ce soit sans rapport, mais à l’évidence la saveur évangélique s’est perdue dans le transfert. Pourquoi ?

Sans doute d’abord parce que le Royaume est une réalité vivante et bien concrète, faite de la chair et du sang de fidèles unis dans la communion de l’Esprit Saint, et non une entreprise vouée à la dématérialisation et à
l’individualisation de moyens de gestion, de production et de communication.Mais ensuite et surtout parce l’Église, dont il s’agit aussi quand il est question du Royaume, n’a pas vocation à devenir une puissance qui
domine le monde par quelques moyens que ce soit. Elle restera toujours comme un petit enfant, porteuse d’un appel à se convertir à la divine humilité, si du moins elle ne se perd pas dans l’affadissement du temps. À ce prix sa joie demeurera Jésus Christ.
Père Marc Lambret